Rechercher
  • Raphawel

Knockout City : on a testé pour vous le nouveau jeu 3 vs 3 par EA !

Le weekend du 20 février 2021, EA ouvrait l’accès béta à son prochain jeu multijoueur : Knockout City Beta. Voici le test de celui-ci :


Cet article a été rendu possible grâce au programme EA Game Changers

La rédaction s’est sacrifiée pour vous, et plusieurs personnes ont été enfermées dans un donjon super donjonnesque pour tester ce jeu (ok, non, tout le monde était volontaire).

Les testeurs

Nos testeurs et testeuses avaient des profils variés.

Nous avions Patastreum : il s’agit d’une joueuse joyeuse qui aime construire des fermes sur Minecraft, avoir des loups dans les Sims et elle aime bien Breath of the Wild dedans parce qu’on peut avoir des chevaux.

Le second testeur est Mossieustreum, joueur aguerri qui use les FPS mais ne dit pas non à un jeu d’aventure ou un puzzle game indé et habitué aux jeux en équipe.

La troisième testeuse (on vous l’a dit : Sims Actu est pour la parité ;]), Sendaisies, aime des jeux variés également : Animal Crossing New Horizons, Breath Of the Wild, Genshin Impact ou MK8D occupent son temps libre… et elle vous prend quand vous voulez à Mario Kart Deluxe 8 !

La dernière testeuse du groupe, Mdamstreum, est une joueuse pas très skillée adepte des jeux indés, des jeux d’aventures et bien sûr des Sims. Si elle a pas mal d’heures sur Team Fortress 2 ça ne l’empêche pas d’être mauvaise.

Les pc :

  1. Processeur Intel 3-7020U CPU 2.30 gHz – 12 GO de RAM – Intel HD Graphic 620 > ce pc n’est PAS un pc gamer !

  2. Processeur Intel i5-9400F CPU 2.90 gHz – 16 GO de RAM – NVIDIA GEFORCE GTX 1650

  3. Processeur AMD 6800 CPU 3600 MHz – 16 GO de RAM – NVIDIA GEFORCE GTX 1660

Le jeu

Vous trouverez le trailer officiel du jeu sur Youtube.

Knockout City se présente comme une partie de balle aux prisonniers géante dans des lieux… inadaptés.

Rappelons les règles de la balle aux prisonniers dans le monde réel : deux équipes s’affrontent sur un terrain lui-même divisé en deux. De chaque côté, les terrains avec au fond les prisons. Une balle est jetée. Le but : l’attraper et la lancer sur un adversaire. S’il l’attrape il peut la relancer, si elle le tape il va en prison. Il faudra qu’un partenaire lui envoie la balle et qu’il la lance sur un adversaire en le touchant pour sortir de là. L’équipe gagnante est celle à qui il reste des joueurs hors prison quand l’autre n’en a plus. Basique, efficace, douloureux.

Il est beau mon schéma, hein ? 😀

Revenons au jeu…

Le style est cartoon, la musique entraînante et les graphismes colorés : l’ambiance au premier abord est presque enfantine, elle est agréable et pleine de peps.

La première connexion démarre avec l’arrivée dans la salle personnelle du jeu, qui permet de customiser son personnage et de s’entraîner – il faudra d’ailleurs terminer le tutoriel pour lancer une partie. On y apprend les mouvements de base et si l’on a ajouté quelqu’un à son groupe, on peut s’entraîner à deux (ou trois).

Les équipes sont constituées de 3 membres et les matchs se disputent entre deux équipes, sur deux ou trois manches (la première, la revanche et la belle).

Le but ? Faire le plus de points : toucher suffisamment un adversaire et le voir s’effondrer rapporte un point à son équipe, et il en faut 10 pour gagner la manche. Tomber dans un trou ou choir après avoir été touché donne un point à l’adversaire. Le principe est simple, on peut même viser la tête.

Le jeu demande une maîtrise du timing et du déplacement, il faut attraper la balle au bon moment, sauter et lancer… bref, avoir de bons réflexes ! Les quelques commandes offrent pas mal de combinaisons et on peut même lancer un partenaire.

Pour la première phase béta test, trois maps étaient disponibles : toutes orientées vie citadine, elles possèdent chacune ses particularités (on vous laisse le soin de découvrir lesquelles).

Il existe trois types spéciaux de balles avec un « pouvoir », deux balles d’un même type sont mises sur la map à chaque manche. En cas de perte, elles réapparaissent (comme les autres balles).

Les balles normales sont disséminées sur la carte et réapparaissent si perdues, ce qui veut dire que l’on démarre une manche sans balle. Chaque manche commence avec une équipe de chaque côté et la course à la baballe.

Les parties sont assez variées, selon la composition des équipes. Deux équipes hétérogènes permettent un jeu rythmé et actif, on s’amuse ! On assiste même à des scènes assez drôles où les équipes se retrouvent face à face (comme à la récré).

Cependant, lorsque l’on se retrouve dans une équipe où le niveau est bien meilleur ou bien moins bon que dans l’équipe d’en face, le jeu devient un peu passif : il tourne vite au carnage et c’est un peu frustrant. Cependant il s’agissait ici d’une phase de test fermée : le matchmaking n’est probablement pas en place et les quelques heures d’ouverture ne permettent pas à tout le monde de prendre en main le jeu.

Les joueurs aguerris ont évidemment beaucoup de facilité à y prendre leurs aises, les autres s’y font plus lentement (même Patastreum a su se déplacer, toucher et s’amuser au clavier-souris en quelques parties) et n’ont évidemment pas le même skill. Aucun des testeurs n’a pu vraiment expérimenter le jeu à la manette, mais il doit alors être plus facile à manier. Il n’est pas nécessaire de viser avec précision donc il n’y a a priori pas de difficulté ou d’aide supplémentaire.

Nous avons pu jouer deux par deux en communiquant et c’était : top. J’ai personnellement retrouvé le plaisir que j’avais devant quelques jeux il y a des années avec un groupe d’amis. Même si le 3e larron ne nous entendait pas, nous avons tous les trois sentis que la communication ouvrait le jeu davantage encore et permettait de s’amuser plus. Le jeu est orienté stratégie d’équipe et est très compétitif.

Les Avis

« J’aime beaucoup ce jeu, les gens sont jolis et c’est rigolo ! À l’école, on ne joue pas à la balle aux prisonniers alors c’était bien, mon équipe a même gagné des fois et j’aime bien gagner ! » Patastreum
« Le jeu est sympa mais il est un peu dur cependant d’en juger avec un temps de test assez court. Les animations ingame sont un peu lentes et assez pénalisantes [ndlr : lors d’un coup manqué, le personnage joue une petite animation], et des parties à 3 équipes contre 3 ou plus permettraient peut-être de rééquilibrer le jeu en cas de niveaux différents, pendant la phase de test ces éléments étaient un peu frustrant. En tout cas Knockout City est agréable et amusant. » Mossieustreum
« C’est un jeu où j’ai assez vite pu m’amuser ce qui est plaisant quand on est pas très bon. Je regrette un peu le temps passé à chercher une balle à quelques moments, quand la guerre fait rage la carte vidée des joueurs paraît très grande ! Quand on est dans la bataille, ça part dans tous les sens et on se retrouve à faire de super coups (c’est TRÈS plaisant). C’était très fun sur la majorité des parties, et j’y rejouerais avec plaisir. » Mdamstreum
« La Beta de Knockout City est une excellente surprise et donne très envie de voir comment le jeu va se développer à l’avenir. Et c’est encore mieux d’y jouer en team avec des amis où on peut alors exploiter pleinement l’aspect coop du jeu qui est très amusant ! » Sendaisies

La prochaine beta aura lieux début avril 2021.

Nous n’avons pas eu de retours des gagnants des clefs qui donnaient accès à cette beta, mises en jeu à l’occasion d’un giveaway. Si vous êtes l’un ou l’une des gagnant.es, n’hésitez pas à vous signaler et à nous communiquer votre avis !


Je vous invite à suivre Sims Actu sur Twitter et Instagram afin d’être au courant des dernières actualités sur Les Sims. Je vous invite également à activer les notifications en cliquant sur la cloche en bas à gauche.

À bientôt

#Avis